France sans armes nucléaires

Accueil du site > Actualités > Profanation du mémorial de la Paix.

C’est en Gironde...

Profanation du mémorial de la Paix.

Par Négajoule

jeudi 28 février 2013, par Administrateur

L’ultimatum du Conseil Général 33 ainsi que le déplacement de l’huissier ne nous laissaient aucun doute sur le devenir de notre torii de Paix. Les services techniques ont donc démonté ce 27 février 2013à 14h20 notre mémorial ce qui ne fait que renforcer notre indignation et notre envie de lutter, pour la Paix, le désarmement, la sortie du nucléaire civil et militaire mais aussi pour la mémoire des victimes passées, actuelles et à venir.

Communiqué

Le Conseil Général de la Gironde, sur directive de son Président M. Madrelle, a mis sa menace à exécution en faisant démonter le Torii, mémorial de la Paix érigé le 6 août 2012 face au Laser Mégajoule. Négajoule ! a utilisé l’espace public de façon symbolique, sans nuire à personne, pour interpeller les citoyens et mettre les politiques devant leurs responsabilités.

Accepter le maintien du Torii aurait signifié pour le CG33 accepter de relier le Mégajoule à Hiroshima. Refuser le monument, c’est interdire le droit de revendiquer la paix dans le monde et le refus de l’horreur nucléaire. Refuser le monument, c’est nier la menace de nouveaux crimes de guerre et de nouveaux crimes contre l’humanité en préparation au Laser Mégajoule. Refuser le monument, c’est interdire la liberté d’expression pacifiste. Négajoule ! exprime le refus de citoyens de cautionner ces recherches déshonorantes à finalité mortifères. Le Torii est le symbole du respect des victimes civiles, de l’expression de ce que nous humains, ne pouvons accepter dans la guerre nucléaire, qui est un crime contre les populations civiles.

Nous sommes indignés car la France a signé le traité de non prolifération des armes nucléaires et celui d’interdiction complète des essais. Or les recherches nucléaires militaires violent totalement l’esprit et les textes des traités qui ont été signés en notre nom. En déménageant Mururoa au Barp, l’État français persiste à rester hors la loi internationale et à nier les droits de l’Homme dont le premier est le droit à la vie.

L’Association Négajoule ! exige l’arrêt immédiat des recherches nucléaires au Barp et la reconversion des moyens financiers, techniques et scientifiques pour les soins aux victimes du nucléaire, les recherches et l’application des techniques de démantèlement des centrales et de l’armement nucléaires et enfin la décontamination des zones irradiées dans le monde.

L’association Négajoule ! continuera à mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires, dans le respect et la non violence, pour informer sur la finalité réelle du Laser Mégajoule, rappeler à la France ses engagements vis à vis de la communauté internationale et l’engager sur la voie du désarmement et de la paix

Association Négajoule !
27 février 2013

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose